La spondylarthrite
Accueil
Début, les sacro-iliaques
La douleur
La fatigue
Atteintes périphériques
Les autres organes
L´évolution

Diagnostic
Analyse sanguine
HLA-B27 et hérédité
Analyse clinique
Radio et IRM
Evaluation
BASDAI, BASFI, BASMI

Les traitements
Les anti-inflammatoires
Les traitements de fond
Les anti-TNF
La kinésithérapie
Les thérapies douces

En savoir plus
Grossesse
Livres
Patient Partner Program
Informations
La SA dans le monde
Pour aller plus loin

Dernière mise à jour du site
le mercredi 7 novembre 2018

 

Traitements de fonds

Il faut différencier les traitements de fond "classiques" actuellement utilisés dans la spondylarthrite, également appelés traitements à action lente et une classe médicamenteuse plus récente appelée "les anti-TNF alpha".

Pour ce qui est des traitements de fond usuels, ils se différencient des anti-inflammatoires non stéroïdiens par leur délai d'action, leur effet sur l'inflammation et leur effet à long terme. À l'inverse des AINS, ces médicaments n'agissent sur l'inflammation et la douleur qu'après quelques semaines, voire quelques mois d'utilisation. Il est donc inutile d'escompter un effet bénéfique en quelques jours.

Les traitements de fond sont capables de réduire l'inflammation, que celle-ci se manifeste par la présence d'articulations périphériques gonflées ou par une élévation dans le sang de la protéine C réactive (CRP) ou de la vitesse de sédimentation globulaire (VS) (marqueurs de l'inflammation dans les examens sanguins).

La sulfasalazine et le méthotrexate (Ledertrexate®), actifs dans la polyarthrite rhumatoïde, ont été essayés dans la SA.
La sulfasalazine a une efficacité limitée; le méthotrexate est fort controversé. Les biphosphonates, utilisés dans l’ostéoporose et d’autres maladies osseuses, semblent posséder aussi un certain effet dans la SA, mais des études contrôlées doivent encore confirmer cette impression.

Ces substances sont utilisées surtout lorsque la spondylarthrite affecte les grosses articulations (hors de la colonne vertébrale).

La sulfasalazine

La sulfasalazine (Salazopyrine®) est un médicament qui combine un sulfamidé et un AINS. Il a été imaginé peu après la seconde guerre mondiale par la rhumatologue suédoise N. Svartz pour soigner la polyarthrite rhumatoïde. Il a été assez vite abandonné sans raison valable et redécouvert 25 ans plus tard. Tous les rhumatologues sont persuadés que dans la spondylarthrite ankylosante, il agit surtout sur les arthrites des membres. Mais si on étudie attentivement les travaux scientifiques, on voit qu’il agit aussi sur la colonne vertébrale à condition que la maladie ne soit pas arrivée au stade de l’ankylose.

Dans l’ensemble, il est bien toléré. Toutefois, il faut que le patient signale s’il fait une éruption ou s’il a des malaises digestifs. Il faudra des contrôles réguliers des cellules sanguines, du foie et des reins.

Le méthotrexate

Le méthotrexate s'utilise pour traiter certains types de cancers. Prescrit à faibles doses, il permet d’améliorer les symptômes de la la polyarthrite. Son activité atténue l'inflammation et les réactions du système immunitaire.

La voie d’administration peut être orale, intramusculaire ou sous-cutanée. Un supplément de vitamine (acide folique) sera également prescrit. Son utilisation nécessite certaines précautions. Il est dès lors important de réaliser une prise de sang et de signaler tout symptôme au médecin qui vous verra en consultation régulière.


 




C'est pas sorcier

La méditation
un remède
contre la douleur ?



Arthrites asbl
Siège Social : avenue Hippocrate,10 - 1200 Bruxelles    Tél : 0800/90 356 - N.E. 0446.923.243