La PR
Accueil
Le début, les atteintes
La douleur et la fatigue
Les causes
L´évolution

Diagnostic
L'examen clinique
Critères de diagnostic
Echelle d´évaluation
Pseudo polyarthrite rhizomélique

Les traitements
Les traitements
Les traitements locaux
Les traitements chirurgicaux
La réadaptation fonctionnelle
Le port de semelles et d'orthèses
Les autres traitements

En savoir plus
Liens
FAQ
Programme Patient Partenaire
Livres / DVD
Brochure et documents à télécharger
La PR dans le monde

Dernière mise à jour du site
le mercredi 7 novembre 2018

 

Les examens

Examen des articulations
Le rhumatologue examinera vos articulations et notera le nombre d’articulations douloureuses et gonflées. Il appréciera les déformations des articulations et les déficits ou le handicap fonctionnel.

Mesure de l’inflammation
Vous réaliserez une prise de sang afin de mesurer les paramètres inflammatoires (VS ou CRP) et de s’assurer qu’il n’y a pas de toxicité médicamenteuse (fonction des reins, du foie et du système hématologique).
Il n’est pas nécessaire, une fois le diagnostic établi, de contrôler les auto-anticorps (facteur rhumatoïde et anticorps anti-citrullines).

Examen radiologique
Vous bénéficierez annuellement d’examens radiologiques afin d’évaluer l’absence de progression des dégâts articulaires.


Densitomètre osseuse

Il ya longtemps, la densitométrie osseuse faisait l’objet d’un remboursement par l’INAMI. Cette prestation avait toutefois été supprimée en 1997. Elle est à nouveau remboursée depuis août 2010 sous certaines conditions.

La raison principale est que les résultats d’une densitométrie osseuse sont dorénavant une condition indispensable pour obtenir, du médecin-conseil de la mutualité, l’autorisation du remboursement de médicaments anti-ostéoporotiques.

Qu’est-ce que l’ostéoporose?

L’ostéoporose est caractérisée par la perte de masse osseuse et la destruction de la structure de l’os, ce qui entraine une fragilité et, de là, un risque accru de fracture osseuse. Avec la perte de masse osseuse, le squelette perd de sa stabilité, si bien que des fractures peuvent se produire lors de mouvements normaux de la vie quotidienne. Les plus fréquentes concernent le col du fémur.

Qu’est-ce que la densitométrie osseuse?

Il s’agit d’un examen radiologique à faible rayonnement qui mesure la densité des os. Différentes techniques sont utilisées: radiographies de la colonne vertébrale et de la hanche (DXA), radiographies de l’avant-bras (pQCT) et radiographies de la colonne vertébrale. (QCT).

Ces examens se pratiquent dans le cadre du diagnostic d’ostéoporose. Ils peuvent aussi être réalisés à titre préventif, par exemple chez les personnes présentant un risque accru, pour exclure l’ostéoporose ou la détecter le plus tôt possible.

Grâce à l’examen, le médecin peut constater une éventuelle divergence par comparaison avec des personnes saines. Selon les valeurs constatées, il décidera si un traitement est nécessaire ou non.

A quelles conditions cet examen est-il remboursé?

L’examen de la colonne vertébrale et de la hanche (DXA) est remboursé par l’INAMI chez les patients qui correspondent à des critères médicaux précis:

    ► Les femmes de plus de 65 ans ayant des antécédents familiaux d’ostéoporose (à savoir fracture de la hanche chez un membre de la famille au 1er ou 2ème degré).

    ► Les femmes ou hommes, quel que soit leur âge, qui présentent au moins un des facteurs ou affections à risque, énumérés dans une liste. Parmi eux, citons les antécédents de certaines fractures, l’arthrite rhumatoïde, l’hyper-calciurie rénale, l’anorexie, la ménopause précoce, le suivi d’une corticothérapie…

Un seul examen est remboursé tous les cinq ans.

Combien cet examen coûte-t-il au patient?

La quote-part personnelle à charge du patient non-admis à l’hôpital et sans droit à l’intervention majorée (BIM ou Omnio) s’élève à 2,48euros.
Pour le patient hospitalisé ou le patient bénéficiaire de l’intervention majorée, la prestation est remboursée à 100%.

Pour en savoir plus sur les risques d’ostéoporose et sur la densitométrie osseuse, adressez-vous à votre médecin traitant.

Pour plus d’infos sur le remboursement de cet examen médical, contactez votre conseiller mutualiste.

« En marche » du 2/10/10 et site la mutualité socialiste


 




Remède de grand-mère pour les douleurs :
le chaud et le froid.

Du froid sur une articulation chaude (très enflammée)
ET
du chaud sur une articulation douloureuse, mais peu enflammée (pour la douleur en dehors des poussées).

Pensez thermocompresses !





Arthrites asbl
Siège Social : avenue Hippocrate,10 - 1200 Bruxelles    Tél : 0800/90 356 - N.E. 0446.923.243