Arthrites psoriasiques
Accueil
Psoriasis ou arthrite ?
Les causes
Les formes de psoriasis
Les formes articulaires
Maladies associées

Diagnostic
La consultation
La prise de sang
L'imagerie
Echelles d´évaluation

Les traitements
Mesures générales
Symptomatiques
Locaux
Chirurgicaux
Les effets secondaires
La recherche

Rééducation
Semelles et orthèses
La kiné
L'économie articulaire

En savoir plus
Désir d'enfant
Les vaccins
Livres

Utile
Dans le monde

Dernière mise à jour du site
le mercredi 7 novembre 2018

 

La prise de sang

Dr C. Ribbens -Extrait de la brochure "les arthrites psoriasiques et le psoriasis"

Il n’y a pas d’examen de laboratoire spécifique pour le diagnostic de l’arthrite psoriasique. Lorsque la maladie est active, il existe typiquement une élévation des tests inflammatoires comme la vitesse de sédimentation (VS), le fibrinogène et la protéine C-réactive (CRP). En cas d’inflammation chronique, on peut également retrouver une anémie associée. Ces anomalies peuvent néanmoins se rencontrer aussi dans de nombreuses autres situations.

Les marqueurs typiques de la polyarthrite rhumatoïde à savoir le facteur rhumatoïde et les anticorps anti-peptides citrullinés (anti-CCP) sont classiquement négatifs chez les patients souffrant d’arthrite psoriasique. La négativité du facteur rhumatoïde est donc reprise dans certains critères de classification de l’arthrite psoriasique. Il faut néanmoins se rappeler qu’environ 10% de la population âgée de plus de 65 ans présente un facteur rhumatoïde positif. Une positivité du facteur rhumatoïde n’exclut donc pas le diagnostic d’arthrite psoriasique.

Le taux sanguin d’acide urique est élevé chez environ 20% des patients souffrant d’arthrite psoriasique. Cette élévation appelée hyperuricémie augmente le risque cardio-vasculaire. Or, certains patients psoriasiques ont déjà un risque cardio-vasculaire augmenté lorsqu'ils présentent un «syndrome métabolique», c’est-à-dire l’association d’excès de poids surtout marqué à l’abdomen, d’hypertension artérielle, d’augmentation du cholestérol et graisses dans le sang et de l'hyperuricémie elle-même. Il est donc important de rechercher ces facteurs de risque cardio-vasculaire et de tenter de les corriger.

Facteurs génétiques

Habituellement, il n'est pas nécessaire ni utile de rechercher les facteurs HLA.
Dans certains cas particuliers, le médecin jugera utile d'y recourir.


 


68 pages - 7 euros
gratuit pour les membres



Arthrites asbl
Siège Social : avenue Hippocrate,10 - 1200 Bruxelles    Tél : 0800/90 356 - N.E. 0446.923.243