L'arthrite juvénile
Accueil
Pourquoi juvénile ?
Différentes formes
Symptômes
Diagnostic

Traitements
Médicaments
La kiné

Le quotidien
A la maison
A l'école
Le sport indispensable
Vu par les enfants
Vu par les parents
Trucs & astuces

L'avenir
L'avenir

Utile
Bon à savoir
Articles à télécharger

Dernière mise à jour du site
le mercredi 7 novembre 2018

 

L´INTÉGRATION AU GROUPE

Certains enfants se sentent différents des autres à cause de la maladie. Pour diminuer cette impression, il est important de veiller à ce qu'ils soient bien intégrés en classe, au sein de leur mouvement de jeunesse etc.

Comment ?

  • En expliquant aux amis et au groupe ce qu'est cette maladie et pourquoi elle contraint parfois à être traité différemment des autres enfants.
  • En ne les mettant pas à l'écart. S'ils ne peuvent frotter le tableau ou les tables de la cafétéria le midi, d'autres tâches mieux adaptées à leurs aptitudes du moment peuvent leur être confiées. Ils conserveront de cette manière un rôle valorisant.


Tenir compte de la fatigue

Les difficultés à se concentrer

Lorsque la maladie accentue la fatigue, que la douleur est persistante et/ou que le sommeil est perturbé, les enfants ne sont pas en grande forme.

Lorsqu'elle est plus sévère et qu'elle dure dans le temps, la maladie peut également provoquer dépression et anxiété.

À ce moment, l'école peut ne plus être une priorité et les enfants peuvent éprouver des difficultés à se concentrer.

Il faut en tenir compte sans favoriser un comportement de fuite de l'école ou d'abandon des objectifs scolaires.

L'aide d'un psychologue peut s'avérer très utile.

Les absences

Dans les formes les plus sévères, la fatigue engendrée par la maladie et parfois certains effets secondaires des traitements peuvent altérer l'état général d'un enfant et l'empêcher d'aller en classe.

Il n'est cependant que très rarement justifié de maintenir l'enfant à long terme hors de l'école.


En cas d´atteintes sévères

Ces situations sont rares et ne concernent généralement que les cas très sévères d'arthrite juvénile.

Les difficultés à écrire

Lorsque l'inflammation des articulations des mains et des poignets n'est pas maîtrisée, l'enfant peut avoir des difficultés à écrire.

Son écriture n'est pas très soignée et il ne peut écrire toute la journée.

Quelles sont les solutions ?

  • Les stylos adaptés favorisent une meilleure prise en main.
  • Utiliser d'un ordinateur plutôt qu'un stylo.

Les difficultés à se déplacer

Certaines tâches banales pour les enfants en bonne santé peuvent être plus difficiles pour certains enfants atteints d'arthrite juvénile: frotter le tableau, monter une volée d'escalier pour aller en classe, porter un cartable lourd, sortir les poubelles, pratiquer certains sports ...

Les solutions?

Faire preuve de bon sens en s'adaptant à ses limitations: installer la classe au rez-de-chaussée, par exemple.

Ces situations ne concernent généralement que les cas très sévères d'arthrite juvénile.


 




Camille et Quentin
Leur témoignage



68 pages - 7 euros
gratuit pour les membres



Arthrites asbl
Siège Social : avenue Hippocrate,10 - 1200 Bruxelles    Tél : 0800/90 356 - N.E. 0446.923.243